Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 novembre 2011 1 21 /11 /novembre /2011 16:13

 

C’est la technique la plus fréquemment utilisé pour augmenter un volume osseux insuffisant avant de poser des implants. Elle peut être utilisée en parallèle avec d’autres méthodes chirurgicales préimplantaires comme la chirurgie d’expansion de crête et l’impaction sous-sinusienne. On distingue plusieurs origines de greffe :

·         autogreffe : os du patient, le prélèvement est effectué soit en bouche (menton, Ramus) soit en dehors de la cavité buccale (os iliaque, crâne pariétal, tibia, côte), (ostéogénique-conducteur-inducteur) ;

·         allogreffe : os humain de banque de donneurs vivants ou décédés (ostéo-inducteur) ; os iliaque ou tête fémur irradiée et congelée, os allogène décalcifié

·         hétérogreffe : même groupe tissulaire (ostéoconducteur)

·         xénogreffe : corail (nacre) – os (animal

·         matériaux alloplastiques :-calcium triphosphate

-hydroxyapolite

 

En fonction de l’importance de l’intervention, celle-ci sera réalisée sous anesthésie locale, générale ou neuroleptanalgésie

 

L’intervention nécessite deux sites opératoires :

·         le site de prélèvement dans les cas d’une autogreffe (au menton, à la crête iliaque ou à l’os pariétal au niveau du crâne) ;

·         le site d’intervention proprement dit au niveau de la zone d’édentation à traiter.

Dans de nombreux cas, on associe l’os du patient avec un matériau de comblement : celui-ci peut être non résorbable, semi-résorbable ou résorbable, c'est-à-dire que le matériau greffé est progressivement remplacé par l’os du patient.

 

La greffe osseuse permet souvent de poser des implants chez des patients qui n’auraient pas pu bénéficier de cette technique

 

 

La greffe d’os ou de biomatériaux peut être aussi utilisée en parodontologie, elle sert de comblement de cavité osseuse après chirurgie d’exérèse de kystes maxillaires.

 chirurgie-dentaire

Lorsque les dents commencent à bouger, on peut faire des greffes d’os

 

On utilise de l’os du patient parfois associé à des biomatériaux : ces interventions sont indiquées en fonction du bilan clinique et radiographique réalisé.

L’indication dépend de :

·         l’état d’hygiène locale ;

·         du type de récession osseuse : verticale, horizontale, s’il reste des petites parois osseuses ;

·         la mobilité des dents : en effet, si les dents sont très mobiles, les greffes ne peuvent pas prendre. Nous avons souvent recours à des traitements conjoints, c'est-à-dire que l’on réalise des attelles ou des bridges de contention pour immobiliser les dents, puis on effectue une chirurgie à lambeaux permettant d’assainir le terrain avant de greffer ;

·         la motivation du patient car il doit éviter de fumer, faire attention à l’entretien de ses dents et effectuer un brossage efficace et non agressif dans les zones greffées.

Une surveillance est faite tous les deux à trois mois et on peut juger du résultat sept à douze mois après l’intervention.

Le résultat n’est pas garanti : qu’il s’agisse de greffes gingivales ou osseuses, il y a des risques d’échec même lorsque les indications ont été parfaitement respectées.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Dentiste Stomatologue Paris implants dentaires
  • Dentiste Stomatologue Paris implants dentaires
  • : L'institut visage sourire est spécialisé dans la chirurgie dentaire, la chirurgie esthétique, le blanchiment des dents, les céramiques, les implants dentaire, les greffes, la médecine et l'hygiène dentaire. Localisé à paris 8
  • Contact

Recherche