Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 novembre 2011 6 19 /11 /novembre /2011 16:41

« La médecine anti âge nous apporte sa contribution tant par ses bilans que par ses propositions de traitement pour la conservation de notre ‘jeunesse’ et le rayonnement du sourire ».

 

QU’EST-CE QUE LA MEDECINE ANTI AGE ?

C’est une démarche médicale préventive pour lutter contre le vieillissement.
Pendant une partie de notre vie, la nature est la meilleure garantie de notre santé. Il faut savoir que notre organisme est le plus perfectionné des laboratoires pharmaceutiques.

Il arrive cependant un moment (40/50 ans) où les anabolismes (le fonctionnement de notre corps) commencent à se modifier et cette involution va s’installer chez ceux qui négligent leur capital santé.

Evolution en fin de l’âge:

- 25 ans : c’est l’âge où nous sommes à l’optimum de nos fonctions.
- De 25 à 35 ans, théoriquement, nous ne ressentons pas ou peu la baisse de nos hormones puisqu’on est parti du haut sommet de nos 25 ans.
- de 35 à 40 ans: c’est le début de la pente descendante.
-A partir de 40 ans, les hormones voient leur taux baisser fortement.
Des fonctions respiratoires, cardiaques ou rénales vont s’altérer progressivement.

D’où les bilans chez la femme vers 38-40 ans ou chez l’homme vers 45 ans.

chirurgie.gif

Aux deux extrémités de la vie, l’approche médicale(pédiatrique pour les enfants et gériatrique pour les personnes âgées) est holistique : c’est-à-dire qu’elle a une vision globale de chaque patient, plus que la médecine traditionnelle qui appréhende le patient en plusieurs parties, par organe (spécialités médicales).


La gérontologie s’intéresse aux phénomènes biologiques du vieillissement (blanchiment des cheveux, cataracte, presbytie, ménopause, modifications hormonales, dégénérescence articulaire, etc.).
La gériatrie privilégie une approche pluridisciplinaire médico-psycho-sociale des maladies des personnes âgées dont elle assure la prise en charge dans leur vie quotidienne.

La médecine anti-âge trouve sa place dans une approche centrée sur le patient plus que sur la maladie, elle favorise un retour à la santé, en optimisant l’autorégulation physiologique de l’organisme tout entier.

Son rôle apparaît pleinement lorsqu’on constate une diminution des réserves normales physiologiques au-dessous d’une certaine limite.

Ces changements de réserves s’opèrent tout au long de la vie d’un individu et aboutissent au processus de sénescence.

 

L’importance de cette évolution rend l’être humain plus fragile et plus vulnérable à toutes les agressions chimiques, physiques, bactériologiques, c’est le vrai vieillissement.

De nos jours, la médecine anti-âge nous permet de faire des bilans généraux (sanguins, radios, etc.…) suffisamment élaborés pour faire un état des lieux précis et adapter ainsi notre hygiène de vie (alimentation, exercice physique, lutte contre le stress, etc.…)

Il s’agit d’une vraie médecine préventive.

 

Dans de nombreux cas, elle permet aussi de diagnostiquer suffisamment tôt des troubles qui auraient pu s’aggraver avec l’âge et qui seront ainsi traités à temps.

 

Avec certains types de traitement (dont certains qui sont actuellement interdits en France mais autorisés dans certains pays étrangers) elle permettrait de conserver un potentiel de « jeunesse » très important pendant longtemps.

 

Enfin, tous les traitements de médecine et chirurgie esthétique font évidement parti du panel proposé pour conserver cette fameuse « jeunesse »

Le but de la médecine antiâge est quand même de s’approcher le plus possible de l’optimum des possibilités physiques et intellectuelles de l’être humain.

Est ce que les effets du vieillissement sont inéluctable ? Oui mais pour nous faire réfléchir rappelons le cas de l’île d’Okinawa.

 

Dans l’archipel du Japon à Okinawa, on vit plus longtemps qu’ailleurs sur Terre. Parmi les 1,27 million d’habitants, on recense 33 centenaires pour 100 000 habitants, soit trois fois plus qu’en France.

On trouve beaucoup d’octogénaires en pleine forme. Ils n’ont ni surpoids ni diabète et un taux de maladies cardiovasculaires et de mortalité par cancer de 35% inférieur à celui des autres japonais.

Le docteur Makoto Suzuki a ainsi remarqué que ces habitants absorbent en moyenne 30% de calories de moins que la moyenne occidentale.

Ils mangent très peu de viande, souvent des céréales et beaucoup de fruits et légumes. Ils peuvent faire jusqu’à sept mini repas par jour, ce qui aiderait à l’oxygénation cellulaire.

Ce régime alimentaire serait donc, d’après le médecin japonais, l’explication de leur longévité record.

 

Un spécialiste, directeur de recherche à l’Inserm, modère cette analyse : en dehors de leur régime alimentaire, ce qui contribuerait à faire de ces habitants des centenaires serait leur société égalitaire, dans laquelle les richesses sont partagées, les anciens entourés et respectés. Ce qui est valable pour eux l’est évidemment pour nous.

 

Dans un environnement protégé présentant un faible stress, le vieillissement est ralenti.

 

Alors quels sont les secrets des centenaires ?

 

Officiellement l’espérance de vie se situe aujourd’hui entre 80 et 85 ans dans les pays développés.

Le nombre de centenaires ne cessent d’augmenter, mais quels sont les secrets d’une vie plus longue, en bonne santé ? Les centenaires constituent un modèle du « bien vieillir », puisque, chez eux, la survenue de handicaps est généralement repoussée après 95 ans.

 

Une équipe de chercheurs dirigés par le Pr Paola Sebastiani et le Dr Thomas Perls (Boston) a conduit une étude d’association génomique de centenaires, la plus grande à ce jour.

 

Il en résulte que si l’environnement est important, des variant génétiques jouent également un rôle crucial et complexe.

 

C’est dire si nous sommes encore à l’aube d’une nouvelle démarche médicale diagnostique qui révolutionnera la planète dans quelques années ou décennies …

 

Soyons heureux d’avoir déjà fait un très grand bon en avant en ayant trouvé quelques causes au vieillissement et de pouvoir déjà agir dessus.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Rose 05/03/2012 11:40

J ai subis une greffe d'os il y a peu pour la pose d'un implant. La technique peut faire peur mais le résultat est très satifaisant

Présentation

  • : Dentiste Stomatologue Paris implants dentaires
  • Dentiste Stomatologue Paris implants dentaires
  • : L'institut visage sourire est spécialisé dans la chirurgie dentaire, la chirurgie esthétique, le blanchiment des dents, les céramiques, les implants dentaire, les greffes, la médecine et l'hygiène dentaire. Localisé à paris 8
  • Contact

Recherche