Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 juin 2012 1 18 /06 /juin /2012 16:41

1- Sommes nous égaux devant les caries ?

Comme pour la formation du tartre, les caries sont plus fréquentes chez certains. Elles dépendent de l'hygiène des dents mais également de la composition de la salive.

2- A quels moments de la vie les dents sont-elles plus fragiles ?

Pendant la grossesse, la ménopause, les épreuves de la vie en général et bien sûr le vieillissement avec ses risques de déchaussement. A ces périodes, l'hygiène dentaire et l'alimentation doivent être optimales afin dé venir compenser la fragilité.

 

greffe-gencive

Repost 0
Published by ivs-dupeyrat - dans Questions au Dr Dupeyrat
commenter cet article
18 juin 2012 1 18 /06 /juin /2012 16:29

1- Quels aliments pour des dents en bonne santé ?

Ce n'est pas une nouveauté les dents n'aiment pas le sucre. Évitez les bonbons,  pâtisseries, boissons sucrées et si vous en consommez, brossez vous bien les dents : Une succession d'aliments chauds puis froid peut également les fragiliser. Par contre, elles aiment et ont besoin de calcium, alors veiller à avoir une alimentation riche en laitages.

2- Doit-on se complémenter en fluor ?

Non, le fluor est essentiel au moment de la formation des dents et jusqu'à 12 ans. S'il est prescrit aux enfants des gouttes de fluor, il n'est nullement utile d'en rajouter par un dentifrice fluoré.

 

aliment-dent-sante

Repost 0
Published by ivs-dupeyrat - dans Stomatologie
commenter cet article
18 juin 2012 1 18 /06 /juin /2012 16:15

1- Quelles sont les règles d'hygiène de base de la santé des dents ?

La bouche contient des milliers de bactéries qui se multiplient et attaquent les dents sans une hygiène adaptée. Il faut donc se brosser les dents après chaque repas. Cet acte est efficace à 95% et permet de déloger les impuretés. L'utilisation du fil dentaire permet de nettoyer les endroits les moins accessibles.

2- Comment faut-il se brosser les dents ?

Il convient de le faire après chaque repas avec une brosse à dent et du dentifrice. Il faut commencer par les faces internes des dents, d'abord celles du bas puis celles du haut, enfin il faut procéder de même pour les faces extérieures. Le rinçage est également important et ne doit pas être négligé.

 

brossage-des-dents

 

3- Sommes nous tous égaux devant le tartre ?

Non, l'apparition du tartre dépend de la composition de la salive. Elle varie selon les individus en fonction de leur alimentation, de leur gestion du stress et de leur équilibre hormonal.

Repost 0
Published by ivs-dupeyrat - dans Stomatologie
commenter cet article
15 juin 2012 5 15 /06 /juin /2012 14:51
Nos dents se composent essentiellement de calcium et de phosphate mais aussi de fluor, de magnésium et de zinc. L'émail qui entoure nos dents contient plus de 98% de minéraux dérivés du calcium : c'est la structure la plus dure de notre organisme (plus que l'os).
La dentine, située sous l'émail, est moins dure. Elle est constituée de fibres de collagène (qui sont absentes de l'émail) où se fixent les phosphates de calcium (les mêmes que ceux que l'on trouve dans l'os). Il nous faut donc trouver tous ces éléments dans notre alimentation. Toute décalcification risque d'entraîner un retard d'éruption des dents de lait chez le petit enfant et plus tard des anomalies de couleur des dents.

D'autres vitamines et minéraux vont apporter une aide à la conservation de notre bonne santé buccale car ils agissent sur la synthèse du collagène (très présent dans les gencives), l'assimilation de minéraux, etc.
alimentation, dents, nourriture, email, vitamines
Examinons ces différents éléments, en définissant leurs actions, et voyons dans quels aliments nous pouvons les retrouver :
Fluor : agent anticarie. Favorise la minéralisation des tissus osseux et dentaires. Contribue à la conservation du calcium dans les dents et les os.
Eau (Vichy), thé, taro sont les aliments les plus riches ; les autres, tels poissons, crustacés, épinards, etc. n'en contiennent qu'une quantité très faible.

Zinc : Antibactérien. Joue sur la qualité du goût et de l'odorat. (Légumes verts, germe de blé, son, laitages, crustacés)

Vitamine A : Favorise l'assimilation du calcium et du phosphore (œufs, beurre frais, carottes, cresson, laitue, choux, épinards, foie de veau, agneau, génisse)

Vitamine C : Favorise la synthèse du collagène et peut ainsi agir sur la santé des gencives. (Fruits frais, agrumes, choux, épinards, pissenlits, persil)

Vitamine D : Favorise l'assimilation du calcium et du phosphore. Les rayons solaires favorisent sa synthèse. (On en trouve peu dans l'alimentation, en dehors des huiles de foie de poissons)

Vitamine E : Utilisée contre le vieillissement des tissus (peau, gencives). Favorise la lutte contre les radicaux libres.
Repost 0
Published by ivs-dupeyrat - dans Stomatologie
commenter cet article
1 janvier 2012 7 01 /01 /janvier /2012 09:55

Fini les dents jaunes, fêlées ou mal plantées. Aujourd'hui, il est possible d'y remédier. Selon ses besoins, ses envies et ses moyens, on peut opter pour un « maquillage » des dents ou la ré-harmonisation complète de son sourire. Le point avec le docteur G. Dupeyrat, stomatologue.

 

Aller à:

 

Le blanchiment : la couleur idéale

Les facettes : le maquillage des dents

Les jaquettes : une réelle perfection


 

Le blanchiment : la couleur idéale

 

Prix : 300€ pour une séance de blanchiment en cabinet.

De 600€ à 750€ le « home-bleaching ».


  Indications :  le blanchiment est proposé aux personnes qui ont les dents jaunes parce qu'elles fument ou parce qu'elles ont pris des tétracyclines (antibiotiques), étant jeunes. Ce procédé peut également être utilisé pour harmoniser la couleur des dents avec celles d'une prothèse.


 Technique :  il existe deux procédés. Le premier, réalisé en cabinet, consiste à appliquer des agents de blanchiment assez puissants sur les dents après avoir protégé les gencives. Afin d'activer l’éclaircissement, les dents sont ensuite exposées à une source de lumière ou de chaleur. Pour obtenir de bons résultats, cinq séances d'une heure et demie sont nécessaires. Le second procédé, le « home-bleaching », se pratique à domicile. Chaque jour, le patient doit porter des « gouttières » (moules en silicone s'appliquant sur les mâchoires), remplies d'un produit renfermant des agents de blanchissement. L'ensemble doit rester en bouche de dix minutes à plusieurs heures. Ce traitement doit être poursuivi une quinzaine de jours.


Résultat : il ne faut pas attendre des miracles d'un blanchissement. Si les dents sont moins jaunes après ce procédé, elles ne recouvrent pas une blancheur éclatante. Cette amélioration subsiste pendant plusieurs années, à condition que les dents soient bien entretenues. Il n'y a pas de différences significative entre la méthode réalisée en cabinet et les « home-bleaching ». C'est pourquoi on a tendance à préférer ce dernier qui coûte moins cher.

 

blanchiment

 

Les facettes : le maquillage des dents

 

Prix : de 380€ pour une facette en résine. 700/900€ env. en céramique.

 

 Indications : cette technique permet de « maquiller » les dents jaunes, noircies ou fêlées qui sont qui sont implantées de manière harmonieuse.


 Technique : après avoir meulé les dents sur leur partie antérieure, le praticien colle sur celles-ci des facettes en composite (résine) ou en céramique. Différentes teintes sont proposées au patient. On agit sur la couleur des dents, un peu sur leurs forme et légèrement sur leur position. C'est pourquoi on l'utilise sur des dents bien implantées. Deux à trois séances sont généralement nécessaires.


Résultats : ils sont stables durant une quinzaine d'années avec des facettes en céramique. Celles en composite voit leur couleur se modifier au bout de deux ou trois ans. Lorsqu'une facette se décolle, il faut consulter le praticien pour la remettre en place.

 

jaquette.png

 


Les jaquettes : une réelle perfection

 

Prix : de 800€ à 900€ pour une jaquette en céramique / métallique. 1400 à 1800€ en tout céramique.

450€ env. en composite.

 

 Indications : pour ré-harmoniser complètement un sourire quand les dents sont jaunes et mal disposées. Avec cette technique on agit sur la couleur, la forme et la position des dents.


Technique : les jaquettes se présentent comme des dents creuses que l'on « enfile » sur les dents d'origine après les avoir taillées. En jouant sur les différents paramètres (épaisseur de la jaquette, taille des dents...), le praticien positionne des jaquettes de manière harmonieuse par rapport aux autres dents. Comme pour les facettes le praticien choisit la couleur sur un nuancier. Le nombre de séances varie en fonction du nombre de dents a traiter. En moyenne, il faut compter quatre a cinq séances. Cette technique s'adresse également aux personnes édentées. Grâce aux implants, le praticien crée alors des racines artificielles permettant le remplacement des dents manquantes.


 Résultat : la ré-harmonisation complète d'un sourire est délicate. Sa réussite repose en grande partie sur les « talents » du praticien. Ce dernier devra notamment tenir compte de la personnalité du patient, de la teinte de ses cheveux, de ses yeux, de sa peau et de ses lèvres (ainsi que de leur forme). Les jaquettes tiennent une quinzaine d'années, mais seules celles en céramique ont une couleur stable.

Repost 0
30 décembre 2011 5 30 /12 /décembre /2011 16:47

Comme pour le reste de l’activité, autour de 50 ans, les taux d’hormones sexuelles diminuent dans l’organisme.

Ceci affecte la libido, de façon progressive chez l’homme et beaucoup plus subitement chez la femme.

 

vieillesse1

 

A tous les âges, l’activité sexuelle accroît la production d’hormone de croissance et de testostérone (ces hormones renforcent les os et les muscles).

Elle stimule aussi la libération d’endorphine.

 

Malgré cela, après 50 ans, l’amour ne va pas toujours de soi.

Pour aider à conserver une activité sexuelle satisfaisante, il faut parfois recourir à des béquilles chimiques : testostérone pour monsieur et œstrogène pour madame.

Une évolution est apparue en 1998 avec l’arrivée de nouvelles molécules (Sildénafil, vite suivi par Vardénafil et autres Tadalafil).

 

Ces hormones vont stimuler la libido si besoin est et apporter un mieux être physique.

 

Ici aussi le sourire a un rôle important : il représente la séduction, la sensualité. Il dévoile le plaisir de rencontrer l’autre.

 

La libido agit sur les lèvres en les rendant pulpeuses, frémissantes selon le degré d’attraction que produit le partenaire. Le contact des lèvres sur le corps de celui-ci permet d’exprimer une sensualité à la fois tactile et gustative (par exemple lors du baiser).

 

La bouche joue un très grand rôle dans la séduction et la caresse, c’est une zone érogène importante (très sensible de part son innervation). Tous les sens interviennent (toucher, ouïe, odorat, goût) et sont stimulés aussi bien par les parties molles (lèvres, joues, langue) que par les parties dures (dents).

Nous pouvons donc déplorer la triste dégradation d’une vie sexuelle et affective suite à des problèmes buccodentaires.

 

Parmi ceux-ci nous constatons : un sourire inesthétique, une mauvaise haleine, des prothèses inadaptées ou qui vont bouger et s’entrechoquer.

 

C’est aussi pour cela que la restauration d’un beau sourire sera un des garants d’une vie amoureuse réussi tant sur le plan du plaisir que sur le plan affectif.

Repost 0
23 décembre 2011 5 23 /12 /décembre /2011 16:29

Il s’agit d’effectuer une chirurgie ultrasonique qui s’avère plus légère et moins traumatisante pour les tissus durs et mous.

On a des inserts qui vont couper (os par exemple), polir ou aplanir des tissus.

Cette instrumentation est utilisée en chirurgie buccale (extractions, ostéotomies, ostéoplasties, prélèvement osseux), implantologie, chirurgie parodontale (élongation coronaire, aplanissement de racines)

 chirurgie-dentaire


Repost 0
20 décembre 2011 2 20 /12 /décembre /2011 16:02

Il s’agit d’interventions chirurgicales réalisées sur la gencive pour améliorer leur positionnement par rapport aux dents.

Les interventions les plus fréquemment pratiquées sont les gingivoplasties, les gingivectomies (laser CO2), les lambeaux et les greffes (recouvrir des racines dénudées).

 

chirurgie-dentaire

Repost 0
15 décembre 2011 4 15 /12 /décembre /2011 15:59

L’orthodontie adulte a fait beaucoup de progrès


En France, comme dans d’autres pays européens et contrairement aux États-Unis, il est encore mal vu de porter un appareillage orthodontique à l’âge adulte. Il s’agit exclusivement d’une question d’éducation et d’état d’esprit : c’est pour cette raison que trop peu d’adultes pensent aux traitements orthodontiques car ils ont peur de se ridiculiser.


Énormément de progrès ont été réalisés pour rendre les traitements ODF adultes moins visibles : ont été inventés des brackets en céramique et en matériaux transparents, des études ont été faites sur le fil de Kevlar, des appareillages en résine transparente ont vu le jour aux États-Unis…


On a même repris les anciens appareils d’orthodontie mobile, qui donnent des résultats moins satisfaisants que l’orthodontie fixe, mais qui ont l’avantage de n’être portés que la nuit ou la journée quand la personne est seule.


L’orthodontie linguale permet un traitement discret, très intéressant pour les patients adultes dont la demande est souvent esthétique : elle présente donc beaucoup d’intérêt mais comporte des contraintes que tous les patients n’acceptent pas (inconfort parfois à l’alimentation, à l’élocution).


Ces traitements répondent à des indications précises qui seront posées par le spécialiste après vérification de l’état des dents, du parodonte, de la musculature buccale, mais aussi de la motivation du patient.


Il vaut mieux ne pas débuter un traitement plutôt que de l’arrêter en plein milieu, ce qui pourrait avoir des conséquences fâcheuses (mobilité accrue des dents, etc.).

 

Repost 0
9 décembre 2011 5 09 /12 /décembre /2011 16:26

Le but est d’apporter de la gencive là où elle manque.

Tout d’abord, il faut préciser que les techniques chirurgicales parodontales obéissent à des critères précis et que la greffe de gencive n’est pas forcément indiquée pour tout le monde.

La greffe gingivale consiste à prélever un « morceau » de tissu conjonctif au niveau du palais (site donneur) et à le greffer sur les dents où le déchaussement est le plus important (site receveur) qui auront été préparées pour recevoir le greffon.

On ne peut traiter que quelques dents déchaussées par séance et donc par greffe.

Les greffes donnent des résultats intéressants, mais le risque d’échec existe. Le greffon peut ne pas prendre ou prendre partiellement, ce qui nous ramène à l’état initial, ou bien ne permettre qu’une amélioration légère.

Par ailleurs, dans les zones visibles comme les dents du sourire, le greffon peut prendre correctement mais risque d’être vascularisé différemment du reste de la gencive. Cela donne un résultat esthétiquement médiocre, la zone greffée étant plus blanche que le reste de la gencive, même si la différence de teinte s’estompe avec le temps.

Des contrôles sont effectués après la greffe tous les deux ou trois mois, et un délai de six mois à un an est nécessaire pour juger du résultat définitif.


 

greffe-genciveD’autres traitements existent pour le déchaussement des gencives. La première chose à faire pour soulager les affections gingivales- en dehors de la prescription d’antibiotiques destiner à lutter contre les abcès- est le détartrage sus-gingival et sous-gingival avec éventuellement un surfaçage des racines et un curetage de la gencive malade. Cela consiste à éliminer mécaniquement la plaque, le tartre et les colonies microbiennes dans les zones les plus profondes. On utilise des appareils à ultrasons à puissance faible et à pulvérisation tiède, qui donnent de bons résultats.

Le laser CO2 est là aussi très intéressant car il permet de vaporiser les tissus pathologiques.

 

A partir du moment où les poches gingivales atteignent 3 à 4 mm, on procède à des opérations gingivales plus en profondeur comme une gingivectomie ou une opération dite « à lambeaux », qui a pour but, selon les cas, un assainissement du parodonte (gencive, cément, os alvéolaire, ligament alvéolodentaire) et/ou traitement de la modification de hauteur de gencive.

Les ostéoplasties (chirurgie osseuse) corrigent les difformités osseuses à l’aide de fraises et de râpe à os qui polissent les surfaces osseuses.

Les techniques de greffes donnent des résultats très intéressant (sur un plan fonctionnel et très souvent esthétique), mais il y a toujours un risque d’échec.

Repost 0

Présentation

  • : Dentiste Stomatologue Paris implants dentaires
  • Dentiste Stomatologue Paris implants dentaires
  • : L'institut visage sourire est spécialisé dans la chirurgie dentaire, la chirurgie esthétique, le blanchiment des dents, les céramiques, les implants dentaire, les greffes, la médecine et l'hygiène dentaire. Localisé à paris 8
  • Contact

Recherche