Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 juillet 2012 4 05 /07 /juillet /2012 12:35

Les premiers jours :

La sensation d’encombrement due à la présence d’un corps étranger est un phénomène fréquent .Elle peut s’accompagner d’une hyper salivation et de difficultés d’élocution. Entrainez-vous à lire lentement à haute voix. Soyez patient. La sensation de gène disparaît en général spontanément après quelques jours.

greffe-gencive

 

Les repas :

1 - Sélectionnez des aliments non collants, faciles à mâcher : légumes cuits, œufs, poisson...

2 - Ecrasez les aliments, par petites quantités, des deux cotés de la bouche, avec les prémolaires et les molaires ; Evitez de "tirer" sur vos incisives (c’est la grande différence

 avec vos dents naturelles).

3 - Mastiquez lentement. Une éventuelle inefficacité masticatoire n’est que transitoire.

 

La rétention :

Pendant les premiers jours, les mouvements nécessaires aux différentes fonctions (mastiquer, parler…) doivent être de faible amplitude afin de ne pas déstabiliser la prothèse. Il est fréquent au début, d’avoir la sensation que la prothèse ne tient pas bien. La rétention n’est effective que lorsque la prothèse a « fait son lit ». Le délai varie selon le patient.


L’esthétique :

Une étude a été faite par votre praticien. Si l’esthétique vous parait perturbée sachez que les joues et les lèvres vont s’organiser en fonction du volume occupé par la prothèse.


Les douleurs :

Les muqueuses en contact avec la prothèse peuvent devenir douloureuses. S’il s’agit d’une ulcération, il faut consulter le praticien dans les meilleurs délais, si possible sans avoir retiré votre prothèse. Si la douleur est vraiment trop importante ou si le praticien ne peut pas être consulté immédiatement, la prothèse sera retirée pour éviter une aggravation. Mais elle sera remise quelques heures avant la consultation afin que le praticien puisse localiser précisément l’irritation ou la blessure et en identifier la cause.

 

dent-blanche

La nuit :

Pendant les premiers jours, le port constant de la prothèse (en dehors des périodes nécessaires aux mesures d’hygiène) peut  faciliter et accélérer l’adaptation. Par la suite, des périodes de repos sont favorables aux appuis muqueux : ainsi pendant le sommeil, sauf avis contraire de votre praticien, la prothèse peut être immergée, après brossage, dans de l’eau mélangée à un produit nettoyant.


En cas de fracture :

Ne tentez pas de réparer votre prothèse vous-même, des dégâts irréversibles pourraient en résulter . Consultez rapidement votre praticien. Les matériaux qui constituent votre prothèse se modifient avec le temps et les surfaces muqueuses sur lesquelles s’appuie votre prothèse également. Il est nécessaire de consulter votre chirurgien dentiste deux fois par an afin qu’il pratique sur votre prothèse les modifications indispensables : simple correction, réfection de la base, réfection de la prothèse à plus ou moins long terme.


Hygiène :

Apres chaque repas, votre prothèse doit être déposée et nettoyée comme vos dents naturelles avec une brosse à dents et du dentifrice. Pour votre prothèse, utilisez une brosse spécialement conçue pour cet usage. Il convient de brosser jusqu’à la disparition complète de tous les dépôts .Ce brossage doit se dérouler au dessus d’une serviette ou au dessus d’un lavabo rempli d’eau afin d’éviter toute fracture en cas de chute.


Entretien :

Le suivi de votre traitement nécessite une ou deux visites de contrôle par an au cours desquelles des réfections de la base peuvent s’avérer nécessaires.

Repost 0
Published by ivs-dupeyrat - dans Beauté - Esthétique
commenter cet article
19 juin 2012 2 19 /06 /juin /2012 13:57

Elle fit son apparition bien après le cure-dents. Mille ans avant Jésus-Christ, les Hébreux terminaient leur toilette dentaire en utilisant des tiges de "siwak": le bois fibreux faisait office de brosse.

Ensuite, ce sont les Chinois qui ont modernisé ce principe. Rapporté d'Asie au XVe siècle, il faudra patienter 200 ans pour qu'elle entre dans nos salles de bains.

 

histoire

Repost 0
Published by ivs-dupeyrat - dans Beauté - Esthétique
commenter cet article
19 juin 2012 2 19 /06 /juin /2012 13:12

Pendant la préhistoire l'homme ignorait la carie. Celle-ci fit son apparition voici 10 000 ans lorsque l'homme se mit à cultiver des céréales. Deux mille ans environ avant Jésus Christ, les Mésopotamiens lancèrent "théorie du ver" qui fit école. On la retrouva dans la plupart des pays du globe.

 

histoire

 

L'Europe se contenta de cette explication jusqu'au milieu du XVIIe siècle. D'après cette croyance, la carie était l'oeuvre d'un ver qui rongeait la dent. Ce mythe est encore entretenu de nos jours dans certaines régions d'Afrique.

Repost 0
Published by ivs-dupeyrat - dans Beauté - Esthétique
commenter cet article
18 juin 2012 1 18 /06 /juin /2012 19:10

Nacrées, bien alignées, mais comment font les stars pour avoir des dents aussi parfaites ?

 

Les techniques de blanchiment sont aujourd'hui moins coûteuses et permettent d'éclaircir et non de blanchir les dentures ternies sous l'effet du vieillissement. Elles agissent sur la dentine, la partie située sous l'émail, des dents, ne modifient pas la couleur d'origine mais permettent plus ou moins de la retrouver. Elles ne marchent pas sur les colorations dues à la consommation de tabac, de café ou de thé que l'on ne peut éliminer que par le biais du détartrage. Détartrage qui précède obligatoirement tout traitement de blanchiment.

 

Ces techniques consistent à mettre en contact avec les dents un agent de blanchiment constitué le plus souvent de peroxyde d'hydrogène (H202).

Première possibilité : suivre un traitement à domicile, le "home bleaching". Chaque nuit, pendant quelques semaines, on porte des gouttières fabriquées par le dentiSte dans lesquelles on verse Un gel blanchissant.

Autre solution, moins contraignante et plus efficace : le blanchiment réalisé par le dentiste lui-même. Au rythme d'une séance par semaine pendant deux mois, on se rend à son cabinet pour porter un appareillage contenant un produit extrêmement puissant qui nécessite surveillance et protection des gencives.

 

Polémique du moment : peut-on suivre ces traitements dans les centres de blanchiment qui prolifèrent aujourd'hui en ville, à l'image des salons que l'on rencontre à tous les coins de rue ?

Non, répondent la plupart des dentistes et le conseil de l'ordre des médecins, considérant que seuls les praticiens peuvent juger des indications du blanchiment. Parmi les précautions à prendre, il faut s'assurer que les dents ne sont pas cariées et que les obturations sont étanches car, en aucun cas, le gel blanchissant ne devra s'infiltrer jusqu'au nerf dentaire.

 

 

dent-blanche
Avis du Dr Dupeyrat : De ce traitement, on attend souvent un sourire hollywoodien. C'est rarement le cas! Les dentures parfaitement blanches des stars et des mannequins ne sont pas dues au blanchiment mais à l'apposition de facettes en céramique collées sur les dents. Une méthode plus coûteuse, qui ne laisse rien au hasard.

Car, outre le fait que le blanchiment doit être renouvelé tous les deux ans, il peut faire ressortir certains défauts. Taches, opacités ne sont pas sensibles à ce traitement. Si l'on ne souhaite qu'un éclaircissement, le blanchiment reste satisfaisant. Mais pour une esthétique parfaite, mieux vaut penser facettes.

Repost 0
Published by ivs-dupeyrat - dans Beauté - Esthétique
commenter cet article
18 juin 2012 1 18 /06 /juin /2012 18:06

Le déchaussement des dents ou maladie parodontale évolue à terme vers la perte de dents. Mieux vaut donc intervenir tôt.

 

Le déchaussement se caractérise par une rétraction des tissus maintenant la dent. On peut voir la gencive diminuer de hauteur et laisser apparaître le collet de la dent. La résorption de l'os alvéolaire (l'os qui enserre la racine des dents), elle, n'est visible qu'à la radiographie. Lorsque la dent n'est plus suffisamment soutenue, elle devient mobile.

 

dechaussement-dent

 

 

Stopper l'inflammation des gencives

Le mieux est de réagir aux signes avant-coureurs, notamment l'infiammation de la gencive généralement due à la plaque dentaire. Schématiquement, celle-ci contient des bactéries qui "attaquent" les tissus de soutien de la dent, en surface et en profondeur.

 

 

Que faire ?

  • Éliminer la plaque dentaire : détartrage sus et sous-gingival. La prescription d'un antibiotique local ou général est nécessaire dans certains cas.
  •  Adopter une hygiène spécifique "apaisante" : opter pour une brosse à dents chirurgicale. ou parodontale, un dentifrice anti-inflammatoire. Brosser uniquement dans le sens vertical et terminer le nettoyage avec du fil dentaire ciré.
  •  Éviter les habitudes alimentaires traumatisantes : alcool et tabac, chaud-froid concomitants, aliments acides et/ou épicés.

 

 

Si ça ne suffit pas...

 

dechaussement-dent-parisSi le déchaussement est avéré, la pérennité des dents est en danger. La seule façon de stopper l'évolution pathologique réside dans ces techniques (séparément ou en association) :

  •  Le bridge de contention (ou l'attelle) empêche la Mobilité et limite l'aggravation du déchaussement
  •  Le curetage nettoie l'intérieur de la gencive et de l'os alvéolaire
  •  La chirurgie parodontale des greffes (osseuses, de gencives ou de biomatériaux) reconstitue les tissus abîmés.
Repost 0
Published by ivs-dupeyrat - dans Beauté - Esthétique
commenter cet article
18 juin 2012 1 18 /06 /juin /2012 16:53

Est-ce que l'âge a une influence sur la santé des dents ?

Le corps vieillit et la sphère bucco-dentaire n'échappe pas au phénomène. On observe différentes évolutions physiologiques : tout d'abord, on produit moins de salive et l'acidité buccale augmente, ce qui favorise les irritations. Ensuite, les gencives perdent de leur élasticité et sont moins bien vascularisées, ce qui entraîne une récession gingivale. Enfin, l'os alvéolaire, qui entoure les dents, tend prgressivement à perdre du volume, conduisant à une mobilité plus ou moins prononcée des dents.

Ces évolutions physiologiques naturelles se traduisent par tout un ensemble de pathologies qui vont de la simple gingivite au déchaussement des dents. Bien entendu, tout dépend du terrain de chacun. Certaines personnes gardent leurs dents sans aucun problème jusqu'à un âge avancé alors que d'autres rencontrent des problèmes assez tôt.

 

brossage-des-dents

Repost 0
Published by ivs-dupeyrat - dans Beauté - Esthétique
commenter cet article
1 janvier 2012 7 01 /01 /janvier /2012 09:55

Fini les dents jaunes, fêlées ou mal plantées. Aujourd'hui, il est possible d'y remédier. Selon ses besoins, ses envies et ses moyens, on peut opter pour un « maquillage » des dents ou la ré-harmonisation complète de son sourire. Le point avec le docteur G. Dupeyrat, stomatologue.

 

Aller à:

 

Le blanchiment : la couleur idéale

Les facettes : le maquillage des dents

Les jaquettes : une réelle perfection


 

Le blanchiment : la couleur idéale

 

Prix : 300€ pour une séance de blanchiment en cabinet.

De 600€ à 750€ le « home-bleaching ».


  Indications :  le blanchiment est proposé aux personnes qui ont les dents jaunes parce qu'elles fument ou parce qu'elles ont pris des tétracyclines (antibiotiques), étant jeunes. Ce procédé peut également être utilisé pour harmoniser la couleur des dents avec celles d'une prothèse.


 Technique :  il existe deux procédés. Le premier, réalisé en cabinet, consiste à appliquer des agents de blanchiment assez puissants sur les dents après avoir protégé les gencives. Afin d'activer l’éclaircissement, les dents sont ensuite exposées à une source de lumière ou de chaleur. Pour obtenir de bons résultats, cinq séances d'une heure et demie sont nécessaires. Le second procédé, le « home-bleaching », se pratique à domicile. Chaque jour, le patient doit porter des « gouttières » (moules en silicone s'appliquant sur les mâchoires), remplies d'un produit renfermant des agents de blanchissement. L'ensemble doit rester en bouche de dix minutes à plusieurs heures. Ce traitement doit être poursuivi une quinzaine de jours.


Résultat : il ne faut pas attendre des miracles d'un blanchissement. Si les dents sont moins jaunes après ce procédé, elles ne recouvrent pas une blancheur éclatante. Cette amélioration subsiste pendant plusieurs années, à condition que les dents soient bien entretenues. Il n'y a pas de différences significative entre la méthode réalisée en cabinet et les « home-bleaching ». C'est pourquoi on a tendance à préférer ce dernier qui coûte moins cher.

 

blanchiment

 

Les facettes : le maquillage des dents

 

Prix : de 380€ pour une facette en résine. 700/900€ env. en céramique.

 

 Indications : cette technique permet de « maquiller » les dents jaunes, noircies ou fêlées qui sont qui sont implantées de manière harmonieuse.


 Technique : après avoir meulé les dents sur leur partie antérieure, le praticien colle sur celles-ci des facettes en composite (résine) ou en céramique. Différentes teintes sont proposées au patient. On agit sur la couleur des dents, un peu sur leurs forme et légèrement sur leur position. C'est pourquoi on l'utilise sur des dents bien implantées. Deux à trois séances sont généralement nécessaires.


Résultats : ils sont stables durant une quinzaine d'années avec des facettes en céramique. Celles en composite voit leur couleur se modifier au bout de deux ou trois ans. Lorsqu'une facette se décolle, il faut consulter le praticien pour la remettre en place.

 

jaquette.png

 


Les jaquettes : une réelle perfection

 

Prix : de 800€ à 900€ pour une jaquette en céramique / métallique. 1400 à 1800€ en tout céramique.

450€ env. en composite.

 

 Indications : pour ré-harmoniser complètement un sourire quand les dents sont jaunes et mal disposées. Avec cette technique on agit sur la couleur, la forme et la position des dents.


Technique : les jaquettes se présentent comme des dents creuses que l'on « enfile » sur les dents d'origine après les avoir taillées. En jouant sur les différents paramètres (épaisseur de la jaquette, taille des dents...), le praticien positionne des jaquettes de manière harmonieuse par rapport aux autres dents. Comme pour les facettes le praticien choisit la couleur sur un nuancier. Le nombre de séances varie en fonction du nombre de dents a traiter. En moyenne, il faut compter quatre a cinq séances. Cette technique s'adresse également aux personnes édentées. Grâce aux implants, le praticien crée alors des racines artificielles permettant le remplacement des dents manquantes.


 Résultat : la ré-harmonisation complète d'un sourire est délicate. Sa réussite repose en grande partie sur les « talents » du praticien. Ce dernier devra notamment tenir compte de la personnalité du patient, de la teinte de ses cheveux, de ses yeux, de sa peau et de ses lèvres (ainsi que de leur forme). Les jaquettes tiennent une quinzaine d'années, mais seules celles en céramique ont une couleur stable.

Repost 0
30 décembre 2011 5 30 /12 /décembre /2011 16:47

Comme pour le reste de l’activité, autour de 50 ans, les taux d’hormones sexuelles diminuent dans l’organisme.

Ceci affecte la libido, de façon progressive chez l’homme et beaucoup plus subitement chez la femme.

 

vieillesse1

 

A tous les âges, l’activité sexuelle accroît la production d’hormone de croissance et de testostérone (ces hormones renforcent les os et les muscles).

Elle stimule aussi la libération d’endorphine.

 

Malgré cela, après 50 ans, l’amour ne va pas toujours de soi.

Pour aider à conserver une activité sexuelle satisfaisante, il faut parfois recourir à des béquilles chimiques : testostérone pour monsieur et œstrogène pour madame.

Une évolution est apparue en 1998 avec l’arrivée de nouvelles molécules (Sildénafil, vite suivi par Vardénafil et autres Tadalafil).

 

Ces hormones vont stimuler la libido si besoin est et apporter un mieux être physique.

 

Ici aussi le sourire a un rôle important : il représente la séduction, la sensualité. Il dévoile le plaisir de rencontrer l’autre.

 

La libido agit sur les lèvres en les rendant pulpeuses, frémissantes selon le degré d’attraction que produit le partenaire. Le contact des lèvres sur le corps de celui-ci permet d’exprimer une sensualité à la fois tactile et gustative (par exemple lors du baiser).

 

La bouche joue un très grand rôle dans la séduction et la caresse, c’est une zone érogène importante (très sensible de part son innervation). Tous les sens interviennent (toucher, ouïe, odorat, goût) et sont stimulés aussi bien par les parties molles (lèvres, joues, langue) que par les parties dures (dents).

Nous pouvons donc déplorer la triste dégradation d’une vie sexuelle et affective suite à des problèmes buccodentaires.

 

Parmi ceux-ci nous constatons : un sourire inesthétique, une mauvaise haleine, des prothèses inadaptées ou qui vont bouger et s’entrechoquer.

 

C’est aussi pour cela que la restauration d’un beau sourire sera un des garants d’une vie amoureuse réussi tant sur le plan du plaisir que sur le plan affectif.

Repost 0
25 novembre 2011 5 25 /11 /novembre /2011 17:20

QU’EST-CE-QUE LA GYMNASTIQUE FACIALE ? IL S’AGIT D’UNE METHODE DOUCE D’ENTRETIEN DU VISAGE

 

C’est une gymnastique de prévention et d’entretien que l’on appelle aussi body sculpture faciale

 

A partir de l’étude de l’anatomie et des mouvements musculaires du visage nous avons mis au point des exercices permettant de faire travailler tous les muscles afin de pouvoir modifier l’apparence de la face (rajeunissement, relaxation, éclat, etc.).

Pour ce faire de simples mouvements de base sont souvent utilisés(Prendre une grande inspiration nasale puis expirer d’un seul coup par la bouche ; Articuler exagérément les voyelles A.E.I.O.U. Cette action doit provoquer des bâillements).

Il existe d’autres exercices plus spécifiques concernant les muscles du visage.

 

visage-acide-hyaluronique-copie-1.jpg 

 

1°) Muscle frontal : série destinée aux personnes assez ridées pour atténuer les rides profondes en regagnant du tonus musculaire.

Les rides profondes sont des rides d’expression que l’on acquiert. Il faudra essayer de contrôler si possible les expressions qui les forment, en s’entraînant à acquérir sérénité et détente.

La fréquence des exercices est de :

  • Cas bénins : une fois par semaine

  • Cas moyens : deux fois par semaine

  • Quotidiennement

 

2°) Muscles orbiculaires des lèvres :

Un exercice pour les plus de 45 ans qui permet l’entretien d’un muscle solide et prévient le vieillissement.

Il atténue les rides et ridules au-dessus des lèvres, celles-ci s’ourlent davantage.

 

3°) Muscle orbiculaire de la lèvre inférieure :

Pour atténuer les rides et ridules au-dessous de la lèvre inférieure.

 

4°) Muscles orbiculaires et triangulaires des lèvres :

Pour lutter contre les plis tombant et les rides qui se forment aux commissures des lèvres, s’accentuant avec l’âge et le caractère pessimiste.

 

5°) Muscles masséters :

Les personnes qui serrent leurs mâchoires en permanence ou ont les mâchoires crispées.

 

6°) Muscle orbiculaire des lèvres et petits zygomatiques :

Les exercices atténuent et décreusent les sillons naso-génésiens.

 

7°) Muscle orbiculaire des lèvres et des grands zygomatiques : ce sont les muscles du rire

Les exercices raffermissement les joues, rajeunissent l’aspect du visage.

C’est le lifting naturel.

Fréquences des exercices :

  • Cas bénins : à partir de 35 ans : 1 séance par semaine

  • Cas moyens et légers : à partir de 35 – 42 ans : 2 séances par semaine

  • Cas moyens : à partir de 45 ans : 1 séance par jour

  • Cas importants : à partir de 55 et plus : 2 séances par jour

 

8°) Masséters (Partie Haute) :

Ces exercices ont un effet sur l’ovale et le contour du visage.

Au niveau du cou, il permet de lutter contre l’affaissement avec la peau flasque et le double menton.

 

Par mi les exercices proposés nous allons décrire les principaux :

 

  1. comment relaxer les muscles du visage :

 

On s’assoit devant une table, les bras pliés et la tête posée entre les bras, les yeux fermés.

On laisse le calme s’installer progressivement en soi puis on va ressentir la lourdeur qui va gagner d’abord les lèvres inférieures, puis supérieures, le menton, les pommettes, les joues, le front, etc.

On effectue après 3 à 4 mouvements une grande inspiration nasale, puis arrêt de 5 à 8 secondes les poumons pleins et on expire d’un seul coup par la bouche.

On répétera cet exercice 4 fois.

 

En gardant toujours les yeux fermés on va se redresser tout doucement en débutant par le haut de corps puis on relève tout doucement la tête en ressentant tous les mouvements de sa remise en position au dessus de nos vertèbres.

On terminera par l’étirement des muscles et pour ce faire on articulera avec exagération les voyelles A, E, I, O, U, Y ce qui provoquera des bâillements.

 

2) Pour prévenir et atténuer les rides frontales

 

On place la pulpe de ses doigts au dessus des sourcils et on inspire par le nez.

Puis pendant 10 secondes, on expire en relevant les sourcils le plus haut possible, les doigts empêchant ce mouvement : aucun pli ne doit se former sur le front car la pression des doigts doit être juste égale à la force des muscles sollicités.

En fonction du cas on le fait tous les jours, tous les 2 jours ou une fois par semaine.

 

  • 3) Pour agir sur les rides perilabiales autour du sourire et de la commissure des lèvres : qui s’accentuent avec l’âge et le caractère pessimiste

On agit sur le muscle orbiculaire des lèvres

On entrouvre la bouche et on place les extrémités des index repliés à l’intérieur en dedans et en bas des deux commissures (zone des triangulaires des lèvres) : la bouche reste ouverte  commis si on prononçait un « O ».

On inspire profondément puis on expire pendant 10 secondes en essayant de refermer la bouche, nos doigts empêchant ce mouvement de fermeture.

Il faut bien ressentir tous les efforts musculaires.

On répète l’exercice 5 fois en le faisant selon les cas de tous les jours à deux séances hebdomadaires.

 

  • 4) Légèrement différent mais agissant sur le même muscle (orbiculaire) et sur les petites zygomatiques

On va décreuser les sillons nasogéniens.

Cette fois on introduit les pouces pliés en bouche sous les sillons nasogéniens.

La bouche est toujours entrouverte sous forme de « o » et on va essayer de la fermer pendant l’expiration qui dure 10 secondes. Les pouces vont empêcher ce mouvement mais sans soulever la lèvre supérieure.

On répète l’exercice 5 fois et la fréquence hebdomadaire sera la même que pour l’exercice précédent.

 

  • 5) Enfin pour le cou et la région sous mentonnière :

 

On va travailler l’ovale du visage par une action raffermissante sur les muscles masséters

D’abord on va empêcher l’ouverture de la bouche en plaçant les pouces sous l’os du menton : c’est lors de l’expiration que l’on va essayer d’ouvrir la bouche de toutes ses forces en luttant contre la pression des pouces et des bras. L’exercice dure 10 secondes.

On répétera l’exercice 5 fois.

Puis on fera l’exercice strictement inverse à savoir les pouces vont forcer pour fermer la bouche qui est grande ouverte en début d’expiration et qui va résister pour ne pas se refermer.

Idem, on répétera l’exercice 5 fois pendant 10 secondes.

La fréquence sera de 1 fois par jour à 2 fois par semaine.

 

  • 6) Dernier exercice pour l’ovale du visage et du cou mais en faisant travailler la langue

 

On inspire profondément puis dans l’expiration nasale, on plaque fortement la langue au palais pendant 10 secondes. On pourra répéter cet exercice 5 à 10 fois par jour.

 

Méthodes soft locales : le refacing facial par 2 méthodes

 

Méthodes d’auto trainings musculaire naturel facial : en faisant travailler tous les muscles des différentes mimiques par des exercices de gymnastiques quotidiens, pluri quotidiens ou hebdomadaires en fonction des résultats que souhaite obtenir chaque patient.

Les exercices se pratiquent en isométrie ou en dynamique en faisant des grimaces, mimiques, etc.…

Ils sont de courte durée et donc très facilement intégrables dans le planning de chacun.

De plus, ils ne nécessitent aucun appareillage particulier et donc très facile à faire en toute discrétion au bureau, à la maison, etc.…

 

Appareillages de musculation, tonification du visage : schématiquement il s’agit d’effectuer le même type de travail musculaire mais contre résistance comme dans une salle de culture physique.

L’appareillage est très petit et on peut le transporter très aisément sur soi, dans une veste, un blouson, etc.…

 

En parallèle des exercices de gymnastique faciale ; les applications de produits cosmétiques et des massages quotidiens agissent de manière préventive.

 

Sans effort, par simple application de crèmes, gels, etc.…, on agit sur les différentes textures cutanées et muqueuses du visage.

 

Les produits permettent de donner l’apparence d’une lèvre bien ourlée, une peau éclatante et lisse, un regard intense et séducteur, un visage frais et expressif qui reflète la joie de vivre.

Repost 0
19 novembre 2011 6 19 /11 /novembre /2011 16:41

« La médecine anti âge nous apporte sa contribution tant par ses bilans que par ses propositions de traitement pour la conservation de notre ‘jeunesse’ et le rayonnement du sourire ».

 

QU’EST-CE QUE LA MEDECINE ANTI AGE ?

C’est une démarche médicale préventive pour lutter contre le vieillissement.
Pendant une partie de notre vie, la nature est la meilleure garantie de notre santé. Il faut savoir que notre organisme est le plus perfectionné des laboratoires pharmaceutiques.

Il arrive cependant un moment (40/50 ans) où les anabolismes (le fonctionnement de notre corps) commencent à se modifier et cette involution va s’installer chez ceux qui négligent leur capital santé.

Evolution en fin de l’âge:

- 25 ans : c’est l’âge où nous sommes à l’optimum de nos fonctions.
- De 25 à 35 ans, théoriquement, nous ne ressentons pas ou peu la baisse de nos hormones puisqu’on est parti du haut sommet de nos 25 ans.
- de 35 à 40 ans: c’est le début de la pente descendante.
-A partir de 40 ans, les hormones voient leur taux baisser fortement.
Des fonctions respiratoires, cardiaques ou rénales vont s’altérer progressivement.

D’où les bilans chez la femme vers 38-40 ans ou chez l’homme vers 45 ans.

chirurgie.gif

Aux deux extrémités de la vie, l’approche médicale(pédiatrique pour les enfants et gériatrique pour les personnes âgées) est holistique : c’est-à-dire qu’elle a une vision globale de chaque patient, plus que la médecine traditionnelle qui appréhende le patient en plusieurs parties, par organe (spécialités médicales).


La gérontologie s’intéresse aux phénomènes biologiques du vieillissement (blanchiment des cheveux, cataracte, presbytie, ménopause, modifications hormonales, dégénérescence articulaire, etc.).
La gériatrie privilégie une approche pluridisciplinaire médico-psycho-sociale des maladies des personnes âgées dont elle assure la prise en charge dans leur vie quotidienne.

La médecine anti-âge trouve sa place dans une approche centrée sur le patient plus que sur la maladie, elle favorise un retour à la santé, en optimisant l’autorégulation physiologique de l’organisme tout entier.

Son rôle apparaît pleinement lorsqu’on constate une diminution des réserves normales physiologiques au-dessous d’une certaine limite.

Ces changements de réserves s’opèrent tout au long de la vie d’un individu et aboutissent au processus de sénescence.

 

L’importance de cette évolution rend l’être humain plus fragile et plus vulnérable à toutes les agressions chimiques, physiques, bactériologiques, c’est le vrai vieillissement.

De nos jours, la médecine anti-âge nous permet de faire des bilans généraux (sanguins, radios, etc.…) suffisamment élaborés pour faire un état des lieux précis et adapter ainsi notre hygiène de vie (alimentation, exercice physique, lutte contre le stress, etc.…)

Il s’agit d’une vraie médecine préventive.

 

Dans de nombreux cas, elle permet aussi de diagnostiquer suffisamment tôt des troubles qui auraient pu s’aggraver avec l’âge et qui seront ainsi traités à temps.

 

Avec certains types de traitement (dont certains qui sont actuellement interdits en France mais autorisés dans certains pays étrangers) elle permettrait de conserver un potentiel de « jeunesse » très important pendant longtemps.

 

Enfin, tous les traitements de médecine et chirurgie esthétique font évidement parti du panel proposé pour conserver cette fameuse « jeunesse »

Le but de la médecine antiâge est quand même de s’approcher le plus possible de l’optimum des possibilités physiques et intellectuelles de l’être humain.

Est ce que les effets du vieillissement sont inéluctable ? Oui mais pour nous faire réfléchir rappelons le cas de l’île d’Okinawa.

 

Dans l’archipel du Japon à Okinawa, on vit plus longtemps qu’ailleurs sur Terre. Parmi les 1,27 million d’habitants, on recense 33 centenaires pour 100 000 habitants, soit trois fois plus qu’en France.

On trouve beaucoup d’octogénaires en pleine forme. Ils n’ont ni surpoids ni diabète et un taux de maladies cardiovasculaires et de mortalité par cancer de 35% inférieur à celui des autres japonais.

Le docteur Makoto Suzuki a ainsi remarqué que ces habitants absorbent en moyenne 30% de calories de moins que la moyenne occidentale.

Ils mangent très peu de viande, souvent des céréales et beaucoup de fruits et légumes. Ils peuvent faire jusqu’à sept mini repas par jour, ce qui aiderait à l’oxygénation cellulaire.

Ce régime alimentaire serait donc, d’après le médecin japonais, l’explication de leur longévité record.

 

Un spécialiste, directeur de recherche à l’Inserm, modère cette analyse : en dehors de leur régime alimentaire, ce qui contribuerait à faire de ces habitants des centenaires serait leur société égalitaire, dans laquelle les richesses sont partagées, les anciens entourés et respectés. Ce qui est valable pour eux l’est évidemment pour nous.

 

Dans un environnement protégé présentant un faible stress, le vieillissement est ralenti.

 

Alors quels sont les secrets des centenaires ?

 

Officiellement l’espérance de vie se situe aujourd’hui entre 80 et 85 ans dans les pays développés.

Le nombre de centenaires ne cessent d’augmenter, mais quels sont les secrets d’une vie plus longue, en bonne santé ? Les centenaires constituent un modèle du « bien vieillir », puisque, chez eux, la survenue de handicaps est généralement repoussée après 95 ans.

 

Une équipe de chercheurs dirigés par le Pr Paola Sebastiani et le Dr Thomas Perls (Boston) a conduit une étude d’association génomique de centenaires, la plus grande à ce jour.

 

Il en résulte que si l’environnement est important, des variant génétiques jouent également un rôle crucial et complexe.

 

C’est dire si nous sommes encore à l’aube d’une nouvelle démarche médicale diagnostique qui révolutionnera la planète dans quelques années ou décennies …

 

Soyons heureux d’avoir déjà fait un très grand bon en avant en ayant trouvé quelques causes au vieillissement et de pouvoir déjà agir dessus.

Repost 0

Présentation

  • : Dentiste Stomatologue Paris implants dentaires
  • Dentiste Stomatologue Paris implants dentaires
  • : L'institut visage sourire est spécialisé dans la chirurgie dentaire, la chirurgie esthétique, le blanchiment des dents, les céramiques, les implants dentaire, les greffes, la médecine et l'hygiène dentaire. Localisé à paris 8
  • Contact

Recherche