Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 juillet 2012 5 06 /07 /juillet /2012 18:10

Une véritable perte de l'esthétique du sourire, une destruction des dents, avec des douleurs insupportables, des troubles de l'alimentation, participent aux problèmes quotidiens des usagers de drogues.

Inévitablement les consommateurs souffrent de caries à progression rapide, atteignant plusieurs dents en même temps. Ceci entraîne rapidement des douleurs très violentes et des diffilcutés à s'alimenter.

Les consommateurs d'alcool sont souvent dénutris et présentent le plus souvent des abcès ou des infections, notamment après des extractions dentaires.

La consommation de tabac aggrave les parodontites. Ainsi, les fumeurs auront plus rapidement les dents mobiles "déchaussement", et celles-ci devront être extraites même si elles ne sont pas cariées.

Consommateur de drogue :

drogue-et-dents.JPG sante-drogue.JPG

risque-drogue.JPG

Repost 0
Published by ivs-dupeyrat - dans Stomatologie
commenter cet article
19 juin 2012 2 19 /06 /juin /2012 16:44

Que faire en attendant les soins ?

Les traumatismes (chutes, chocs, fractures...) représentent près d'un tiers des consultations, le reste étant réparti entre les abcès, gingivites,...

A chaque fois c'est une douleur à surmonter, vous trouverez ici quelques conseils en attendant les soins et surtout, les gestes à éviter.

photo urgence dentaire 2

 

Dent cassée : ne pas tenter de la recoller

Choc, chute, aliment trop dur... et ce sont les dents qui se cassent. Plus ou moins grave, la fracture peut toucher un petit morceau ou toute la dent. Elle risque alors d'entraîner une rage de dent.


Que faire ? Prendre des antalgiques pour calmer la douleur. Inutile en revanche d'essayer de conserver votre morceau de dent, il n'existe aucun ciment capable de le recoller.

A éviter : surtout, n'utilisez jamais de super glue ou autre colle forte pour essayer de recoller le morceau. vous prendriez le risque d'abîmer la dent et de tuer le nerf.

 

Comment ça se soigne ? Radiographie et test de vitalité (on passe un produit froid sur la dent) permettent de mesurer l'importance de la fracture. Si la douleur est intense, mais que le trait de fracture (visible à la radio) est éloigné du nerf, on peut tenter de conserver la dent.

Le praticien passe alors un produit sur la pulpe pour la protéger. Il remplace ensuite le morceau de dent par un composite. Si la dent se montre très sensible au froid et que le trait de fracture est proche du nerf, il est nécessaire de dévitaliser la dent, avant de placer une couronne ou un pivot. Enfin, si la fracture est très importante, il faut commencer par extraire la dent. Ensuite, le praticien la remplace par un bridge ou un implant.

 

photo urgence dentaire 1


Dent déracinée : consultez dans les 5 heures

Chute ou choc violent lors d'une activité sportive ou à cause d'un accident, et c'est toute la dent, avec sa racine, qui tombe.

Que faire ? Si vous avez la chance de récupérer votre dent, mettez-la dans votre salive (ou un verre de lait), pour éviter qu'elle se déshydrate. Ensuite. la course contre la montre commence. Vous disposez d'environ 5 heures pour consulter. Passé ce délai, votre dent sera morte et ne pourra plus être réimplantée. 

A éviter : ne nettoyez pas votre dent en la raclant, vous risqueriez d'ôter des petits fragments de gencive et de ligaments qui facilitent sa réimplantation.

Comment ça se soigne ? Une radiographie permet d'écarter une éventuelle fracture. Ensuite, la dent est réimplantée après avoir été nettoyée et traitée. Elle est maintenue en place par une attelle qui doit être conservée de 2 à 6 mois, le temps de la cicatrisation. Lorsque la dent est perdue, il reste la solution du bridge ou de l'implant.


Abcès : jamais d'antibiotiques en automédication

Les principaux responsables sont une carie négligée ou une dent incluse qui comprime l'os et la gencive. La racine s'infecte, entraînant la formation de pus. Une douleur permanente et vive apparaît. associée à un gonflement de la joue et parfois de la fièvre.

Que faire ? Appliquez un coton imbibé d'essence de clou de girofle, prenez du paracétamol ou de l'aspirine pour calmer la douleur. Dormez la tête surélevée pour réduire la pression sanguine et la douleur.

A éviter : n'essayez pas de percer l'abcès. Evitez aussi de prendre un antibiotique dans l'armoire à pharmacie : il risque d'être inefficace, et peut même renforcer les germes responsables de l'infection. 

Comment ça se soigne ? Le praticien incise l'abcès pour évacuer le pus. Il nettoie et traite la dent. Des antibiotiques sont prescrits pour combattre l'infection.


Prothèse qui tombe : consultez rapidement

Choc, désagrégation du ciment, mouvements répétés (chewing-gum) et c'est le bridge ou la couronne qui risquent de tomber.

Que faire ? Nettoyez la prothèse avec du dentifrice, rincez-la et mettez-la dans un tissu propre.

A éviter: n'attendez pas plusieurs semaines pour consulter, car les dents peuvent bouger et le praticien peut avoir du mal à la réimplanter : n'essayez pas non plus de le faire vous-même : vous risquerez de briser la dent ou la prothèse. 

Comment ça se soigne ? Le praticien désinfecte la prothèse, nettoie les piliers (dents qui servent de support), et la replace à l'aide d'un ciment spécial.

Repost 0
Published by ivs-dupeyrat - dans Stomatologie
commenter cet article
19 juin 2012 2 19 /06 /juin /2012 15:37

De petites taches ou de grandes plages colorées sur les dents, il existe toujours une possibilité pour redonner un aspect normal et sain aux dents présentant de petits ou de grands défauts disgracieux. Les techniques simples donnent des résultats étonnants à moindre coût et sans fragiliser ou délabrer les dents.

 

Rester le moins délabrant possible : économiser les tissus dentaire sains. La dentisterie cosmétique au secours des cas plus prononcés, il faut choisir la bonne technique.

 

chirurgie-dentaire

Repost 0
Published by ivs-dupeyrat - dans Stomatologie
commenter cet article
19 juin 2012 2 19 /06 /juin /2012 14:59

Pour soulager certaines affections des dents et des gencives, il existe un certain nombre de plantes à utiliser en décoction, infusion ou en gélule... Voici quelques remèdes naturels à découvrir ou à redécouvrir...

 

Pour soulager les douleurs dentaires

Contre le mal de dents, utilisez les feuilles broyées d'une plante surnommée "éponge végétale" (Luffa aegyptiaca) avec un peu d'eau et de sel : à appliquer en cataplasme sur le visage (des pommettes jusqu'au menton) ou à employer en bains de bouche avec le jus extrait de ces feuilles. Les compresses d'huile essentielle de clou de girofle (à utiliser diluée) ont une puissante action antalgique et antiseptique sur les gencives et les dents. En usage local, pensez aussi aux feuilles, fleurs et racines de guimauve (Althea officinalis) comme antalgique dans les affections de la cavité buccale. 

 

Autrefois, on donnait de la racine de guimauve aux enfants pour favoriser la dentition. Quant aux cataplasmes de chou, ils agissent moins vite sur la douleur que ceux à base de girofle mais ils aident les tissus à se débarrasser des toxines qui sont la cause de l'inflammation de la dent et des nerfs.

 

Pour le bien-être des gencives

 

photo plantes 1

On parle souvent des dents, mais il faut aussi s'intéresser de près aux gencives qui assurent leur stabilité. La décoction de feuilles fraîches de bambou (Bambusa vulgaris) ou du cerisier à petites feuilles (Myrcia citrifolia) est recommandée en bains de bouche pour raffermir les gencives ulcérées.

Pour les gencives fragiles, irritées, entraînant à la longue un déchaussement des dents, brossez vos dents avec un dentifrice salin à base d'algues et d'eau de mer (Thalado).

 

L'huile essentielle de menthe poivrée (Mentha piperita) s'emploie à la dose de quelques gouttes diluées en gargarismes contre le gonflement des gencives et la douleur dentaire.

Si vous avez une inflammation des gencives, cela peut être une gingivite, souvent due à un mauvais brossage des dents, qui entraîne une accumulation de la plaque dentaire et du tartre.

Dans ce cas, appliquez une préparation à base de feuilles de cresson écrasées dans lequel est ajouté le jus d'un demi-citron, ou faites des bains de bouche avec une décoction de malomain (Euphorbia hirta). Si vos gencives saignent facilement, frottez-les à l'aide d'un citron vert (Citrus aurantifolia) coupé en deux.

 

Contre les aphtes

photo plantes 2

Les aphtes sont de petites ulcérations arrondies, blanchâtres et douloureuses de la langue, des gencives et de la

bouche. Pour en venir à bout, il suffit d'assurer une bonne hygiène buccale et aller régulièrement chez le dentiste. Faites des badigeonnages avec un coton tige imbibé d'une préparation à base de teintures mûres de Calendula et de Phytolacca ou d'alcoolat de propolis. Ou faites des bains de bouche de jus de persil ou des infusions de feuilles de framboisin (Ocimum gratissimum) ou de fruits de gombo (Hibiscus esculentus): faire bouillir dans de l'eau, laisser tiédir et ajouter du bicarbonate de soude.

Les fruits de gombo sont aussi particulièrement intéressants en cas de gingivite et toutes autres affections buccales.

Une décoction de sauge (15 g de feuilles pour 1 litre d'eau, faire, bouillir 5 mn et laisser infuser autant), en bains de bouche, calme également les diverses ulcérations et inflammations de la bouche (aphtes, gencives irritées).

Repost 0
Published by ivs-dupeyrat - dans Stomatologie
commenter cet article
19 juin 2012 2 19 /06 /juin /2012 13:52

Pour séduire, tous les artifices étaient bons. Ainsi, après les mains, les oreilles ou le nez, on n'hésitait pas à barbouiller sa dentition. Le laquage des dents était particulièrement prisé au Japon jusqu'à la fin du XIXe siècle. Elles étaient alors noircies au moyen d'une mélasse de noix et de limaille de fer.

Au Viêtnam, la technique était plus sophistiquée. On couvrait la dent d'une laque rouge, puis d'un mélange de sulfate de fer et de tanin noir. En Amérique du Sud, dès la période précolombienne, c'est l'incrustation du jade, de la turquoise, de l'hématite ou bien de l'or qui avait la vedette. Même les Occidentaux succombaient au charme d'une dentition clinquante. Dans les années 60, des gens à la mode se faisaient insérer un diamant dans une incisive ou dans une cavité dentaire.

 

histoire 

Repost 0
Published by ivs-dupeyrat - dans Stomatologie
commenter cet article
19 juin 2012 2 19 /06 /juin /2012 13:45

Les dents de la mort 

Afin d'être certains de ne pas se tromper avant d'entériner le diagnostic funèbre des médecins, par le passé, les croque-morts mordaient le petit doigt du défunt. Ils avaient ainsi la certitude que ce dernier était bien passé de vie à trépas.

 

histoire

 

Extractions morbides

A l'âge de pierre, on arrachait une dent à l'aide d'un morceau de bois que l'on percutait avec une pierre. Les Hébreux, les Egyptiens, les Grecs et les Romains pratiquaient peu l'extraction par crainte de seS conséquences. En ultime recours, les Romains tentaient de faire éclater la couronne de la dent à l'aide d'un pansement de Roivre. Dans la Chine ancienne, on arrachait les dents à la main. Avant de pratiquer, les dentistes chinois s'entraînaient pendant cinq à six ans. Durant des heures, ils extirpaient des pointes de .bois enfoncées dans une table.

 

A compter du Moyen Age, les moines puis les bateleurs usèrent et abusèrent des pinces. Elles sont toujours utilisées de nos jours, mais sans dommage grâce aux progrès qui fit d'un divertissement de foire un véritable art dentaire : l'anesthésie.

Repost 0
Published by ivs-dupeyrat - dans Stomatologie
commenter cet article
19 juin 2012 2 19 /06 /juin /2012 13:41

La légende de la petite sourie

Aujourd'hui, les enfants cachent leur dent de lait sous leur oreiller en attendant que la petite souris vienne la remplacer par une pièce de monnaie. Autrefois, la quenotte était placée devant un trou de souris qui symbolisait la cavité laissée dans la gencive.

Dans certaines régions, c'est la maîtresse qui arrachait les premières canines et écrivait au petit rongeur pour obtenir le cadeau tant attendu.

 

histoire

Repost 0
Published by ivs-dupeyrat - dans Stomatologie
commenter cet article
19 juin 2012 2 19 /06 /juin /2012 13:36

Très soucieux de leur hygiène, les Romains inventèrent toutes sortes de cure-dents, masticatoires ou autres pâtes dentifrices. Les bains de bouche à base d'urine étaient plébiscités. L'impératrice Messaline, elle, se distinguait avec un dentifrice confectionné a base de cendres de corne de cerf et de sel d'ammoniaque. Cosmus, un parfumeur en vogue, concoctait des solutions et pilules destinées à parfumer l'haleine qui remportaient un franc succès.

 

histoire

Repost 0
Published by ivs-dupeyrat - dans Stomatologie
commenter cet article
19 juin 2012 2 19 /06 /juin /2012 12:53

Au-delà de dix cigarettes par jour, vos dents se déchaussent ! Les séquelles du tabac sont comparables à celles de l'âge : 20 cigarettes par jour donnent à la gencive le même aspect que celle d'un non-fumeur plus vieux de 14 ans.

Le chirurgien-dentiste est en première ligne pour constater les méfaits du tabaç sur les dents. Tâches, colorations, gencives abîmées. Et la peau, qui devient épaisse et jaunâtre sous l'effet de la nicotine. Sans, parler de l'aggravation du risque d'infarctus, d'accident vasculaire cérébral, de cancer oral et broncho-pulmonaire, de grossesse extra-utérine, de risque de mort subite du nourrisson, de retard mental du bébé dont la mère fumait pendant la grossesse ou d'oesophagite de l'enfant par tabagisme passif.

 

tabac3


Repost 0
Published by ivs-dupeyrat - dans Stomatologie
commenter cet article
18 juin 2012 1 18 /06 /juin /2012 19:52

L'haleine « pas fraîche », un désagrément qui atteint six personnes sur dix à un moment de leur vie. Les causes en sont multiples. Le résultat très désagréable mais pas irrémédiable.

IL est dommage que la politesse nous empêche de signaler à la personne concernée qu'elle a mauvaise haleine, ce dont elle n'a généralement pas conscience. Ce serait pourtant un grand service à lui rendre. Parmi les causes de la mauvaise haleine (halitose pour les scientifiques), la principale est "sans nul doute une hygiène buccale insuffisante. Même chez ceux qui se brossent régulièrement les dents.

 

 

haleine

 

Les causes les plus fréquentes

Il est facile de comprendre que les débris alimentaires incrustés dans les cavités et les espaces interdentaires après chaque repas, fermentent et que le simple brossage, même régulier, ne suffit pas toujours à déloger ce réservoir de bactéries. Ajoutez à cela la plaque dentaire, formée à partir des résidus alimentaires et bactériens et du tartre, et vous aurez la cause majeure (3/4 des cas) d'une haleine fétide. Autre facteur local : la gingivite ou plutôt les gingivites, qu'elles soient d'origine médicamenteuse, hormonale, le résultat d'une carence en vitamines, de l'absorption de boissons trop chaudes ou d'une affection.

Quand une gingivite provoque une mauvaise haleine, c'est qu'elle est déjà évoluée et qu'elle a créé des poches assez profondes : un milieu de culture idéal pour la prolifération des bactéries.
Autre origine buccale : l'extraction d'une dent, ou toute chirurgie dentaire est fréquemment accompagnée d'halitose lors de la cicatrisation.


La mauvaise haleine afflige aussi les porteurs de prothèse qui oublient de la nettoyer ou de l'enlever pendant la nuit.
D'autre part, tout ce qui réduit le flux salivaire dans la bouche peut également générer une mauvaise haleine. Par exemple, le matin au réveil nous avons presque toujours la bouche sèche car les glandes salivaires, durant le sommeil, sont aussi au repos et aucun mouvement buccal (parler, manger) ne fait office de nettoyage. D'où une mauvaise haleine matinale chronique, malgré un bon brossage des dents avant le coucher.
Une bouche sèche (le manque de salive augmentant par ailleurs le risque de caries) peut être due à l'anxiété, la peur, la déshydratation ou la simple soif, la prise de certains médicaments, en particulier les tranquillisants. Elle peut aussi être l'effet d'une infection des glandes salivaires.

La mauvaise haleine peut également être d'origine extrabuccale. Là aussi, les facteurs sont multiples. En effet, presque tous les organes malades peuvent entraîner une mauvaise haleine : la sphère ORL, et en particulier la sinusite chronique, le lupus, la polyarthrite humatoïde. Dans 90% des cas, ce sont des femmes d'âge mûr,qui sont touchées par ces deux dernières maladies.

Les personnes souffrant d'insuffisance rénale ou pulmonaire peuvent également avoir une haleine dégageant une forte odeur d'ammoniaque.

 

Haleine fraîche

 

 

Les aliments à éviter

Une mauvaise digestion peut aussi entraîner des effluves désagréables. On peut les éviter en éliminant de son alimentation un excès de farines trop blanches, de sucres, de caféine. Consommés en trop grande quantité, ces aliments peuvent en effet entraîner un déséquilibre biochimique par la fermentation des glucides (sucres et farineux) dans le tube digestif.

Inutile d'insister sur l'ail, l'oignon, l'échalote et parfois le radis noir qui parfument l'haleine... à outrance. De même que le tabac et l'alcool, surtout mélangés, d'autant plus qu'ils diffusent non seulement leur propre "parfum", mais agissent sur l'haleine en asséchant les muqueuses, comme la soif. Un grand verre d'eau fraîche améliorerait déjà la situation.

 

Nos conseils à voir : Hygiène et brossage dentaire

 


Repost 0
Published by ivs-dupeyrat - dans Stomatologie
commenter cet article

Présentation

  • : Dentiste Stomatologue Paris implants dentaires
  • Dentiste Stomatologue Paris implants dentaires
  • : L'institut visage sourire est spécialisé dans la chirurgie dentaire, la chirurgie esthétique, le blanchiment des dents, les céramiques, les implants dentaire, les greffes, la médecine et l'hygiène dentaire. Localisé à paris 8
  • Contact

Recherche